Le notaire Pascal Tatoni veille-t-il sur vos intérêts conjugaux ?

Pascal Tatoni est un homme qui est très pris par son métier, car, celui-ci consiste à authentifier maints et maints documents. En effet, il y a toujours des dossiers en cours comme les contrats de mariage. D’autant plus que de plus en plus de personnes se marient aujourd’hui. Et ces personnes tiennent à établir des clauses concernant leurs biens respectifs avant d’entamer définitivement leurs unions devant la loi. Aussi, ce juriste les aide à finaliser leurs souhaits en donnant des conseils et en les incitant à signer la clause qui définira les modalités de leurs fortunes et de leurs acquis en cas d’échec conjugal ou de décès.

Le notaire a-t-il un rôle à jouer lors d’un mariage ?

Lorsque vous vous mariez, il y a de nombreux fonctionnaires étatiques qui officialisent votre union devant la loi. Parmi eux se trouvent le maire de votre commune, son adjoint, mais aussi le notaire tel que Pascal tatoni. Il est vrai qu’il n’est pas fréquent de voir ce dernier lors d’une cérémonie de mariage. Son intervention se situe surtout en amont de la signature des vœux. En effet, c’est lui qui est chargé de faire dresser et d’authentifier les contrats de mariage. À titre d’information, sachez que les régimes matrimoniaux qui existent actuellement sont au nombre de quatre. Chacune de ces clauses a sa particularité propre. Le choix du régime à adopter incombe aux époux. Le notaire n’est plus ou moins qu’un spectateur sur ce sujet. Son rôle est de conseiller et surtout d’authentifier l’acte que les deux participants signeront sous ses yeux.

Que propose le notaire lors d’un mariage ?

téléchargerLors d’un mariage, le notaire propose de faire signer aux époux un acte définissant les modalités du partage des biens en cas de séparation comme le divorce ou le décès. Cette clause est paramétrée selon l’acquis de bien des deux parties avant et pendant le mariage. Allez voir sur Pascal tatoni parce que ce notaire pourra vous éclairer sur les détails de ce type de contrat ! Mais, en résumé, sachez qu’il y a le régime de la communauté réduite aux acquêts. Cela signifie que les biens de chacun avant leur union ne peuvent être partagés. Deuxièmement, il y a le régime de la communauté universelle où tous les biens acquis avant ou pendant le mariage appartiennent aux deux époux. Puis, il y a le régime de la séparation des biens qui est l’inverse du précédent. Enfin, la participation aux acquêts qui fonctionne comme la séparation des biens pendant la vie de couple, et comme la communauté réduite aux acquêts en cas de rupture.