Bien comprendre les permis à point avant de passer son examen

Passer son examen pour son permis de conduire requiert une préparation. Il s’agit notamment d’une épreuve théorique qui est l’examen du Code et l’épreuve pratique qui concerne l’examen de conduite. Ce sont les inspecteurs de permis de conduire ainsi que les agents publics désignés par la préfecture départementale qui se chargent de faire passer les épreuves. Avant de passer un examen pour disposer de son permis de conduire, il est essentiel de bien comprendre le déroulement du système de permis à point. Il faut d’ailleurs noter qu’en ayant réussi aux examens de code et de conduite,  un permis probatoire est délivré au détenteur de permis et cela pour une période de 2 ou 3 ans. Si au cours de cette période probatoire, ce dernier ne commet aucune infraction, il peut obtenir une totalité de 12 points. Dans le cas contraire, il y a lieu d’un retrait de point et il doit, de ce fait, suivre un stage de récupération points permis de conduire.

Qu’est-ce qu’un permis probatoire ?

Un permis probatoire est attribué à tout ce qui a obtenu leur permis de conduire pour la première fois. Mais il peut aussi être délivré aux personnes qui se sont fait annuler leur permis de conduire par le juge après une suite d’infractions et ont fait l’objet d’une invalidité à cause de la perte totale des points. Dans le système de permis à point, un permis probatoire dispose de 6 points de départ et peut être doté de 6 points supplémentaires durant les 3 années qui suivent à condition que le titulaire de permis n’ait commis aucune infraction. Les 6 points gagnés durant la période probatoire sont attribués successivement chaque année dont 2 points à chaque fois. Par contre, s’il y a lieu d’infraction, les points seront retirés selon la gravité de l’infraction. Pour une récupération points permis de conduire, le titulaire du permis peut ainsi suivre un stage au sein d’un centre de formation agréé en vue d’obtenir une attestation de suivi de stage permettant une reconstitution de points.

Perdre tous ses points durant la période probatoire

Si l’obtention d’un maximum de 12 points se fait durant les 2 ou 3 années suivant l’obtention du permis, il faut également savoir que durant cette période probatoire, un titulaire de permis peut faire l’objet d’une invalidité. En effet,une infraction grave du Code de la route, qualifiée de délit, peut faire perdre les 6 points du permis probatoire durant la première année. De ce fait, une lettre recommandée sera délivrée au titulaire de permis pour une invalidation et il ne peut suivre un stage en vue de récupérer les points qu’après 6 mois. Ce délai passé, il doit aussi repasser son examen de permis de conduire en code et en conduite.